LE PROJET

Le projet2eme résidence Mecanik de Papier - semaine à lautrec

« Mécanik de papier », c’est le projet d’écrire un spectacle à partir de la rencontre avec les habitants d’un territoire. c’est un projet artistique hybride, entre le théâtre et l’anthropologie. Une traduction artistique et poétique de la rencontre avec l’autre, avec un lieu.

Ce spectacle va être présenté lors d’une première le 13 juillet 2013 lors de la Fête du Livre et de ses métiers à Lautrec.

« L’autre différent de soi, l’autre qui intrigue, qui inquiète et que l’on classe selon des préjugés, que l’on enferme entre les murs de nos peurs et de notre ignorance.  »

Comment vivons-nous ensemble, comment nous écoutons-nous, quels sont nos rapports avec l’autre  ? C’est ce que ce propose d’explorer le projet Mécanik de papier.

Mécanik de papier c’est un projet de rencontre, la rencontre entre un territoire et un collectif, entre le théâtre et l’anthropologie, entre la poésie et des habitant(e)s, entre la vidéo et le papier.

Sur la page blanche du village, un texte s’écrit ainsi à cinq mains : les habitants, le collectif, la scénographie, la poésie et l’anthropologie.

« Le plus souvent mon projet consiste à saisir un lieu à travers tout ce qui le constitue et venir y inscrire un élément qui doit à la fois transformer le lieu en espace plastique, exacerber les potentiels poétiques et rendre l’ancien contexte inséparable de la sensation présente. »

Ernest pignon Enerst.

Note d’intention.

A travers ce projet, nous nous proposons d’explorer l’écriture de la création artistique de Mecanik de papier comme émanation d’un espace d’accueil (le Lautrecois) et d’écoute privilégié (les Lautrécois).

Dans une véritable volonté d’intégrer les habitants locaux, le fond de la création est écrit main dans la main, mots après mots en collaboration.

La construction de l’œuvre, ayant pour finalité la production d’un poème de rue théâtral, s’inscrit sur la page blanche que deviennent les rues de Lautrec sous forme d’une déambulation nocturne centrée sur la thématique du rapport à l’autre, du vivre ensemble sur ce territoire particulier.

La thématique vient alors colorer, peindre, effleurer, chuchoter, habiter la page blanche, pendant un véritable parcours poétique, au sein du village, aux rythmes de la création sonore, des mouvements et mots des acteurs et des décors de papier.

Le spectacle doit dévoiler, non pas les choses telles qu’elles se présentent à nous, mais plutôt une traduction artistique de la rencontre avec l’autre.

Les lieux publics extérieurs et la scénographie, forment des espaces pour les constellations de mots. Lorsque nous considérons l’espace en tant que page, nous pouvons nous interroger :

Comment nous inscrivons-nous dans notre environnement ? Comment se réapproprier ou réécrire les anciennes traces des habitants au sein de notre environnement ?

Si le village est une page, quels mots utilisons-nous pour la peupler ?

Lautrec devient un livre sur lequel les habitants ont écrit avec nous. Le public deviendra alors lecteur et avec les comédiennes et comédiens, tournera et soulèvera les pages les unes après les autres.

video de presentation du projet mecanik de papier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s